Les laboratoires SVR, dernière marque familiale française parmi les leaders de la dermo-cosmétique en pharmacie, sortent de procédure de sauvegarde avec le soutien d’ HLD et de Didier Tabary, Président des laboratoires Filorga, qui acquièrent 70% du capital du groupe, aux côtés de la famille Véret.

logo laboratoires SVRSociété familiale depuis trois générations, le groupe SVR, fabrique et distribue des soins dermo-cosmétiques. L’entreprise dispose d’un réseau commercial en France, de 5 filiales à l’étranger (Italie, Espagne, Belgique, Maroc et Tunisie) et exporte ses produits dans plus de 35 pays. La société réalise un chiffre d’affaires d’environ 40 millions d’euros et emploie 300 personnes en France et dans le monde.

Depuis sa création, la société avait toujours été en croissance continue et rentable. En 2012, suite à des investissements importants, elle a connu des difficultés pour faire face à son endettement, qui l’ont conduite à se placer en procédure de sauvegarde.

Via un FPCI géré par Perfectis, HLD et Didier Tabary apportent les fonds propres nécessaires au redéploiement de SVR. Le FPCI devient actionnaire majoritaire. Cette opération permet ainsi de conserver une « pépite » de l’industrie cosmétique française tout en préservant l’emploi.

Avec cette acquisition, HLD et Didier Tabary renforcent leur expertise sectorielle, confirmant ainsi leur stratégie de développement d’un pôle beauté médicale ayant pour ambition, avec la famille Véret, d’imposer l’entreprise comme l’un des acteurs majeurs de la cosmétique.

Benoît Beyls déclare : « L’offre conjointe HLD/Didier Tabary a été retenue notamment pour la pertinence de son analyse opérationnelle, son expertise approfondie du secteur mais aussi parce que l’objectif de ces partenaires est de préserver l’indépendance de SVR.  Je suis très heureux d’avoir trouvé pour actionnaires HLD et Didier Tabary, investisseurs de long-terme, qui vont permettre de réaliser l’ambition française et internationale qui anime les équipes de SVR ».