Le groupe de cosmétiques L’Occitane a vendu sa petite marque Le Couvent des Minimes, spécialisée dans les eaux de Cologne et des produits de soins naturels, au groupe d’entrepreneurs HLD associé aux laboratoires Filorga et SVR.

Le montant de la transaction, dont la finalisation a été annoncée mardi, n’a pas été communiqué.

Créée en 2004 dans le giron du groupe L’Occitane, Le Couvent des Minimes réalise un chiffre d’affaires annuel d’une dizaine de millions d’euros, selon une source proche du dossier interrogée par l’AFP.

“Cette cession va permettre de concentrer le travail de nos équipes et nos investissements marketing sur nos marques plus importantes” comme L’Occitane en Provence, Melvita et Erborian, a justifié le PDG du groupe L’Occitane, Reinold Geiger, cité dans un communiqué.

Coté depuis 2010 à la Bourse de Hong Kong, L’Occitane a réalisé un chiffre d’affaires de 1,28 milliard d’euros sur son exercice décalé 2015/2016 (+8,9% sur un an).

Le groupe est particulièrement présent en Asie et aux Etats-Unis, la France ne représentant que 8% de ses ventes globales.

Or, Le Couvent des Minimes réalise environ 50% de son chiffre d’affaires en France et la marque est essentiellement distribuée en pharmacies et parfumeries, à l’inverse des grandes marques de L’Occitane, principalement distribuées via ses propres points de vente dans le monde entier.

La distribution sélective est en revanche le modèle commercial de Filorga et SVR, pôle français de dermo-cosmétique et de soins anti-âge qui s’est fortement développé ces dix dernières années avec le concours du groupe HLD.

Avec l’intégration du Couvent des Minimes, qui pourra bénéficier d’une présence dans 85 pays et de synergies commerciales et de production importantes, Filorga et SVR prévoient d’atteindre fin 2017 un chiffre d’affaires d’environ 200 millions d’euros, a-t-on appris de source proche.

 

Lire la suite ici