La famille De Agostini rejoint HLD, le pool d’investisseurs formé par JC Decaux, Norbert Dentressangle et Claude Bébéar.

Le holding HLD poursuit sa discrète montée en puissance. Gérée par deux de ses cofondateurs, l’ancien patron de Wendel, Jean-Bernard Lafonta, et Jean-Philippe Hecketsweiler – le « D », Philippe Donnet, vient d’être nommé à la tête de Generali -, la société d’investissement a obtenu de nouveaux appuis européens. Après s’être vu confier 300 millions d’euros supplémentaires l’an dernier, HLD vient d’obtenir le parrainage de la famille italienne De Agostini, fondatrice de l’un des premiers groupes éditoriaux d’outils pédagogiques, qui porte son nom.

Actif à Milan, à Zurich et à Luxembourg, le holding – qui est déjà actionnaire de Filorga, Sarenza ou encore de l’avertisseur de radars Coyote – est en capacité de prendre jusqu’à 500 millions d’euros de participations dans les trois prochaines années. Il est soutenu depuis six ans par la famille Decaux, Norbert Dentressangle, Claude Bébéar ou encore Jean-Pierre Mustier, l’ancien patron de la banque d’investissement de Société Générale.

Financement obligataire original

Le holding de participations industrielles a encore renforcé sa capacité d’investissement avec un financement obligataire original d’un montant de 30 millions d’euros mi-avril. L’opération a permis à la fois d’améliorer le profil de rendement du holding, de limiter la dilution des actionnaires et, par ailleurs, de s’attacher les appuis d’autres grandes familles qui privilégient cet instrument plus liquide qu’une entrée au capital au sein du holding. C’est notamment le cas de la famille Cathiard, fondatrice du groupe de cosmétique Caudalie.

Accédez à l’article complet sur le site des Echos.fr en cliquant ici